Slider

Les différents types de ventilationLa ventilation mécanique permet d’assurer le renouvellement d air intérieur avec de l air extérieur, de réguler l’hydrométrie, améliorant ainsi la qualité de l air pour les occupants de votre logement. Une VMC double flux permet, grâce à un échangeur thermique, de récupérer les calories de l’air ambiant chaud évacué, afin de faire des économies d’énergies en évitant les déperditions tout en apportant de l’air frais. Ce système agit comme une pompe à chaleur par un effet thermodynamique, le double flux réchauffant l’air entrant avec l air extrait La ventilation mécanique simple-flux ou VMC simple flux, est un système de ventilation permet également d’éviter la condensation en régulant l’hydrométrie et de venir en complément de votre système de chauffage pour améliorer le confort thermique de l’habitation. Dans une version hygroréglable, elle vous permet de régler automatiquement le débit d air, installées dans les pièces humides les bouches d’extraction envoient l air dans les gaines pour l extraction de l’humidité. L’hygrométrie est ainsi contrôlée dans les pièces humides, permettant des économies d énergie car l’air humide est plus difficile à chauffer que l’air sec. Des bouches d aeration favoriseront les entrées d air par insufflation et ainsi faciliter l’aération de votre logement. L’évacuation de l’air intérieur vicié permet d’éliminer une partie des pathogènes présents dans l’air, remplaçant l’air ambiant pollué par un air frais. La mise en place des conduits et gaines d’extraction généralement dans les combles fait parti des prestations que nous assurons.ventilation, vmc, vmi, vmc double flux, ventilation par surpression, ventilation positive, ventilation mécanique

  • La VMC à simple flux

La VMC simple flux (Ventilation Mécanique Contrôlée) est un système qui repose sur l’évacuation de l’air humide dans les pièces d’eau (salle de bain, toilettes, buanderie…) au moyen d’un ventilateur et de bouches d’extraction, et sur la réinsertion d’air extérieur dans les pièces à vivre de la maison par le biais de bouche d’entrée. Ce type de ventilation permet d’aérer l’habitation de façon constante mais sans prendre en compte le taux d’humidité à l’intérieur. L’air entrant dans la maison est donc humide, pollué et froid, ce qui n’est pas vraiment idéal. La VMC à simple flux est un procédé très courant car il est l’un des systèmes les plus simples et les plus économiques du marché, mais il n’est certainement pas le plus performant du point de vue de l’humidité, de la pollution intérieure ou des dépenses d’énergie.

  • La VMC à Gaz

Cette technologie fonctionne de la même manière que la VMC à simple flux, mais elle est couplée à une chaudière ou un chauffe-eau à gaz dont elle élimine aussi les résidus et produits de combustion. Elle peut être pratique mais doit répondre à des normes drastiques de sécurité et doit être révisée régulièrement. Ce procédé présente les mêmes inconvénients que la VMC à simple flux.

  • La VMR

La Ventilation Mécanique Répartie fonctionne également comme une VMC classique, par extraction et réinsertion d’air (non filtré et non déshumidifié). Son installation est toutefois facilitée puisque les blocs d’aération sont indépendants et ne nécessitent pas un réseau de gaines. Cependant, les groupes d’extraction seront visibles dans chaque pièce et peuvent, au-delà de la nuisance esthétique non négligeable, être gênants pour l’aménagement des espaces.

  • La VMC à double flux

La VMC à double flux est un système de ventilation qui permet, comme le procédé à simple flux, d’évacuer l’air provenant des pièces humides (salle de bain, cuisine…). Toutefois, il s’agit d’un système plus élaboré qui est capable de récupérer la chaleur de l’air vicié et de la transmettre à celui qui provient de l’extérieur, via un échangeur thermique. Cela permet d’éviter de faire entrer des températures trop froides dans les espaces à vivre et donc de diminuer les déperditions de chaleur. Cet équipement, relativement coûteux, présente cependant un certain nombre d’inconvénients, tels que le bruit ou la nécessité d’un entretien fréquent et rigoureux.


La ventilation à surpression

vmc Normandie Bretagne


Quelle est la différence entre la Ventilation SOEKO
et une VMC ?

radon, gaz radioactif, cancer, poumon, qualité air, filtre F7, allergie, pollen, asthme, qualité air, pollution