Filtrer les particules responsables de la pollution : filtre F7

Pénétration des particules dans l’organisme : Plus les particules sont petites plus elles sont dangereuses. En dessous de 10microns les pollens et poussières dans les voies respiratoires supérieures. En dessous de 2,5 microns, les bactéries pollens et poussières, peuvent pénétrer dans les voies respiratoires inférieures. en dessous de 1 micron les virus et gaz d’échappement peuvent rentrer dans les alvéoles pulmonaires. En dessous de 0,1 micron les nanoparticules peuvent circuler dans le sang donc dans le corps entier

On distingue plusieurs particules en suspension dans l’air qui varient par leur diamètre:
– particules plus ou moins grossières (inférieures à 10 microns)
– particules fines (inférieures à 2,5 microns)
– particules ultrafines (inférieures à 0,1 micron).

Les particules fines sont issues du trafic automobile, des activités industrielles, des combustions du bois, du charbon, du fioul… La pollution de l’air par les particules a des répercussions importantes sur la santé. Transportées par les courants d’air et la ventilation, les particules fines sont particulièrement toxiques, car elles pénètrent profondément dans les poumons et les bronches. Tout ce que nous respirons dont la taille est comprise entre 1 et 5 microns est gardé dans les alvéoles des poumons.

Selon une étude commandée par la Commission Européenne, elles seraient à l’origine chaque année en Europe, de 100 000 décès et 725 000 années de vies perdues. Selon l’OMS, plus de deux millions de décès prématurés chaque année seraient associés aux effets de la pollution urbaine et de la qualité de l’air intérieur, et plus de la moitié de ces décès concerne des pays en développement. En France, entre 6% et 11% des décès par cancer du poumon et entre 5% et 7% des décès par maladies cardiorespiratoires seraient imputables aux particules fines.

Grâce à son filtre F7, la Ventilation Mécanique par surpression est une des solutions qui vous permettra de diminuer en partie les risques pour la santé des particules fines de la pollution d’air, en réduisant l’exposition individuelle à ces dernières dans votre habitat ou votre local.

Le filtre F7 de la ventilation SOEKO est classifié ISO ePM1 selon la nouvelle norme ISO 16890.

Les filtres ePM1 sont ceux qui garantissent une qualité d’air optimale et évitent la propagation de virus car ils sont efficaces contre les particules inférieures à 1 micron.

C’est la filtration la plus puissante, le niveau au-dessus est celui utilisé pour les salles blanches.

Une fois que le virus est capturé, il se dépose sur les fibres du filtre à air sous l’effet de mécanismes de diffusion.
Le virus peut rester actif sur des surfaces de plusieurs heures à plusieurs jours.
Par conséquent, le virus restera sur la surface filtrante et finira par mourir sur celle-ci.

Les filtres F7 sont très performants pour filtrer les poussières, pollens et différents polluants atmosphériques, COV (composés organiques volatils) responsables des allergies et affections respiratoires. Ils permettent de filtrer l’air extérieur afin d’éviter que les pollutions de l’air extérieur ne rentrent dans la maison. Combustion, ozone, azote, oxydes, monoxyde, dioxyde d’azote, oxydes d’azote, pollution atmosphérique, soufre, trafic routier, poussières polluant l’air ambiant et qui ont des effets sur la santé, notamment sur les voies respiratoires. Pollution, Ventilation, asthme, Allergie, Allergique, Pollen, Vmc, air sain, énergie renouvelable, moisissures, humidité, qualité air, climatisation